"Lector in fabula"

Tout ce que je peux lire/relire et qui peut me tomber sous la main dans le domaine du Livre : 

Dans la maison du ver de George R. R. Martin
Pygmalion / 2017 / 136p.
...




Citations du livre :
"..."














Nous avons tous peur de B. R. Bruss
Bibliothèque Marabout / 1974 / 186p. 
Livre écrit en 1956.
...


Citations du livre :
"..."












Un homme dans la foule de Budd Schulberg
Editions des Equateurs / 2017 / 91p. / cover : Stéphane Rozencwajg
Livre écrit en 1953.
...

Citations du livre :
"Il voulait traiter des sujets. Telle est l'une des plaies dont notre époque a hérité. Les disc-jockeys ne passent plus de disques. Maintenant, ils vous font des conférences visant à résoudre les problèmes de circulation à New York, ou à améliorer les Nations unies."

"C'était l'un de ces imposteurs magnifiques capables de s'engloutir eux-mêmes dans leur propre sincérité."

"il était effarant et effrayant de voir à quel point Lonesome, ce gondolier de la boîte-à-cigares, s'exprimait sur les sujets les plus vastes sans avoir la moindre connaissance de l'arrière-plan factuel ou historique. Un ignorant hardi qui, avec le courage de son ignorance, n'hésitait pas une seconde à se dresser et à expliquer à ses "voisins" - ce qui veut dire à tous les Américains - comment mener leurs propres affaires et celles de la nation."

Le Volcryn de George R. R. Martin
Actu SF / 2012 / 161p. / cover : Last
...

Citation du livre :
"Et quand j'ai finalement touché Royd, pour la première et dernière fois, son corps était encore chaud mais lui était mort. Il n'a rien senti. Je n'ai pas su tenir cette promesse. 
Mais il y en a une autre que je peux tenir. 
Jamais je ne le laisserai seul avec elle. 
Jamais."







Skin Trade de George R. R. Martin
Actu SF / 2012 / 227p. / cover : Andy Brase
...

Citation du livre :
"Tu viens du fer, William Flambeaux, mais nous, les Harmon, nous avons toujours appartenu au sang. Nous avions le bétail et l'abattoir, mais bien avant cela, avant que cette cité ou cette nation n'existent, le Vieux Manoir était le haut lieu du commerce des peaux (skin trade en VO)."

"Joan Sorenson n'a pas été dévorée par un animal mademoiselle Wade. Elle a été écorchée vive, et s'est vidée de son sang. La partie manquante de son corps, c'est sa peau.
"




L'homme truqué de Maurice Renard
L'Arbre vengeur / 2014 / 134p. / cover : Greg Vezon
...

Citation du livre :
"Pourtant, lorsque la suprême vibration de la cloche s'éteignit sur le bourg, j'étais encore figé dans la même attitude... Au dernier coup de midi, Jean Lebris, l'aveugle, avait regardé sa montre et l'avait mise à l'heure."








Martiens, Go Home ! de Fredric Brown
Folio SF / 2016 / 216p. / cover : Frederik Peeters
...

Citation du livre :
Post-scriptum de l'auteur
"Luke a raison ; l'univers et tout ce que celui-ci renferme existent uniquement dans son imagination. C'est lui qui l'a inventé, comme il a inventé les Martiens. Seulement voilà : c'est moi qui ai inventé Luke.
Conclusion : quelle possibilité d'existence cela laisse-t-il à Luke ou aux Martiens ?
Ou à vous qui me lisez, tous autant que vous êtes ?"





Cercle Vicieux de Mike Carey
Une aventure de Felix Castor
Bragelonne / 2010 / 406p.
...

Citation du livre :
"- Nicky, sept meurtres en une nuit, c’est peut-être un record – mais seulement jusqu’à ce qu’une âme laborieuse vienne l’élever à huit. Un été sur deux il y a un nouveau record de chaleur, c’est la même chose.
- Non, ça c’est dû au réchauffement planétaire.
- Exact. Et le truc d’hier, c’est dû à l’échauffement planétaire. C’est comme ça que fonctionnent les records, Nicky : ils vont toujours en montant, parce qu’ils ne peuvent pas baisser."

"Il paraît que si l'on souffre dans cette vie, on reviendra dans la prochaine réincarné en quelque chose de mieux. Moi je reviendrai comme Dieu."


H.P.L. suivi de Celui qui bave et qui glougloute de Roland C. Wagner
Hélios / 2017 / 157p. / cover : Philippe Caza
Roland C. Wagner témoigne son amour pour Lovecraft à travers la réédition de H.P.L., un texte autobiographique fictionnel érudit et ludique sur l'homme de Providence. "What If" Lovecraft n'était pas mort en 1937 ? Aurait-il côtoyé et agacé ses exégètes ? Aurait-il évolué au niveau de sa pensée ?
Le texte est suivi de Celui qui bave et qui glougloute, une nouvelle plaisante empruntant la forme d'un western steampunk historique citant Lovecraft, son panthéon monstrueux et même les frères Dalton. Une curiosité littéraire, malgré tout mineure dans l'oeuvre de l'immense Roland C. Wagner.

Citation du livre :
"Jamais écrivain n'eut de public aussi éloigné de ce qu'il est lui-même. Robert (Bloch) m'a procuré l'un de ces fanzines qu'ils consacrent à ma modeste personne - du moins, à la vision qu'ils en ont - et j'ai eu du mal à croire ce que j'y lisais. L'un des articles prétend que je me suis livré à la magie noire pour vous empêcher d'être incorporé ! Un autre assure que j'ai reçu l'initiation atlante dans une grotte sur les bords du Miskatonic ! Comment peut-on écrire de telles sottises ? Si j'avais eu connaissance de ce genre de choses il y a quinze ou vingt ans, j'aurais pris ma plume pour adresser à ce torchon mon indignation la plus vengeresse, mais je me fais vieux et ma main court sans cesse plus lentement sur le papier..."


L'envahissant cadavre de la Plaine Monceau de Léo Malet
Une aventure de Nestor Burma
Le Livre de Poche / 1971 / 252p.
...

Citation du livre :
"Une main d'honnête homme. Comme il y en a tant. Des gens qui vous regardent de travers parce que vous faites des dettes, ne votez pas, refusez de porter un jugement sur le comportement de la fille de la concierge et ne vous découvrez pas au passage des convois funèbres. Eux ne sont pas des anarchistes de cet acabit. Ils se contentent de frauder le fisc, la douane, voler sur le poids des denrées et faucher le fruit des veilles d'un inventeur suicidé. Des citoyens honorables, respectés et considérés. Le monde en est plein. Il en déborde. C'est pourquoi, parfois, ça ne sent pas bon." 



Nazis dans le métro de Didier Daeninckx
Une aventure du Poulpe
Editions Baleine / 1996 / 150p. / cover : Miles Hyman
...

Citation du livre :
"La démonstration est irréfutable. D'un côté le flou, la disparition des frontières idéologiques, le long terme... De l'autre le martèlement des thèmes, la précision démagogique mais terriblement efficace, les recettes miracle... Nous avons tous ce besoin irrépressible d'agir sur le monde, de le transcender. De penser que notre simple poids peut fléchir la destinée commune. Il est facile de transformer cette quête humaine en simples termes de gagne, de guerre, de désigner des adversaires, les inventer à l'occasion... Leur force actuelle est d'incarner une mutation rapide, de proposer un dérivatif au désespoir." 


Nous allons tous très bien, merci de Daryl Gregory
Le Bélial / 2015 / 193p. / cover : Aurélien Police
...

Citation du livre :
"J'ai l'impression que nous sommes jugés en permanence, dit-il. 
Il avait pesé la formule pendant quelque temps. Ce "nous" était stratégique ; ce n'était pas seulement son affaire : tout le groupe était agressé." 










Malpertuis de Jean Ray
Alma Editeur / 2017 / 270p. / cover : Philippe Foerster...

Citation du livre :
"..." 













Frankenstein Délivré de Brian Aldiss
Hélios / 2017 / 302p. / cover : ZALARTWORKS
Voyage dans le temps, rencontre avec une créature mythique...

Citation du livre :
"D'abord, les systèmes deviennent impersonnels. Puis ils semblent acquérir un esprit qui leur est propre, et enfin ils deviennent positivement pernicieux !" 











La Maison de Soie d'Anthony Horowitz
Le Livre de Poche / 2011 / 381p. / cover : Constance Clavel
Texte à écrire
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Maison_de_soie

Citation du livre :
"Vous auriez montré une goute d'eau à Holmes et il en aurait déduit l'existence de l'Atlantique. Vous me l'auriez montrée à moi et j'aurais cherché un robinet. C'était la différence entre nous deux." 











Le Regard de Ken Liu
Le Bélial / 2017 / 93p. / cover : Aurélien Police
Texte à écrire

Citation du livre :
"Il y a donc toujours cette heure, chaque matin au réveil, où elle se retrouve à nu, seule avec ses souvenirs, désarmée face à l'accès de haine pure (...) et de colère froide, ainsi qu'à l'abîme de ténèbres sans fond qu'elle endure comme punition." 











Notes sur la mélodie des choses de Rainer Maria Rilke
Allia


Interférences de Yoss
Hélios



















Conversations : William S. Buroughs / Andy Warhol de Victor Bockris
10/18 / 2014 / 185p.
Texte à écrire 

Citation du livre (Victor Bockris à propos de William et Andy) :
"Tous deux étaient des agents doubles, des hommes hardis, forts et courageux, qui avaient résisté quand tout le monde baissait les bras, et avaient fait voler en éclats l'establishment. Ils étaient tous les deux mariés à leur travail, torturés pas de grandes âmes romantiques et la nécessité d'une solitude totale."









L'année du loup-garou de Stephen King
Illustrations de Berni Wrightson
Le Livre de Poche / 2016 / 105p.
Texte à écrire / citation à trouver















La main tendue de Poul Anderson
Le Passager Clandestin / 2014 / 66p.
Texte à écrire / citation à trouver















L'Histoire d'un roman de Thomas Wolfe
Editions Sillage / 2016 / 80p.
Texte à écrire / citation à trouver















L'Océan au bout du chemin de Neil Gaiman
Au Diable Vauvert / 2014 / 315p.
Texte à écrire / citation à trouver
















Le grand sylvain de Pierre Bergounioux
Editions Verdier / 2017 / 72p.
Ecrit en 1993, Le grand sylvain profite de la sortie du DVD du film La capture, en compagnie de Pierre Bergounioux de Geoffrey Lachassagne, pour se refaire une jeunesse et intégrer l'édition collector concoctée par La Huit, sur laquelle j'ai eu l'honneur de travailler.
Pierre Bergounioux impressionne, sa poésie, son sens du verbe, son style et ses idées, tout se combine à merveille pour empêcher le lecteur de lâcher cet ouvrage. En mettant en parallèle sa quête d'entomologiste et la recherche d'une vérité fondamentale développée dès la petite enfance, il décrit une condition humaine déficitaire, débitrice et cherchant, alors qu'elle s'approche dangereusement de l'oubli, à faire "le solde de tout compte".

Citations du livre :
"Il faudrait de meilleurs yeux pour discerner, à trois pas de l'adulte - puisqu'on est un adulte - le gosse ectoplasmique tenant à deux mains le grand registre noir, diaphane, de ses chagrins."
"Mais tout ce qu'on peut faire, pendant que le monde existe et que sa considération nous écrase, c'est de rechercher méthodiquement ce que jadis il nous a enlevé."

Hannibal Lecter : Les Origines du mal de Thomas Harris
Editions Albin Michel (Pocket) / 2011 / 378p.
Dernier volet à ce jour de la saga Hannibal Lecter, Les Origines du mal, comme son titre l'indique, dévoile la jeunesse et les origines du célèbre serial killer.
Thomas Harris évite les écueils typiques à ce genre d'exercice et brosse un portrait réaliste tout en finesse et avec une multiplicité de détails. Au détour de pages élégantes, ciselées et agrémentées de toute une symbolique poétique et onirique, rendant compte d'une connaissance accrue de la psyché humaine, il offre une véritable naissance au mal qui ronge le jeune Hannibal et dont il va finir par se "nourrir". 
Le livre, tour à tour grandiloquent et modeste, sauvage et modéré, est traversé par deux forces qui s'opposent et se nourrissent constamment. Le résultat est renversant et crée un trouble chez le lecteur qui commence à développer une empathie envers l'un des monstres les plus fascinants de la littérature. L'horreur y est palpable et un arrière-goût amer persiste longuement une fois le livre refermé.

Citation du livre :
"Ici, les poupées en papier continuent à se recroqueviller dans les flammes."

L'Homme qui mit fin à l'histoire de Ken Liu
Le Bélial / 2016 / 107p. / cover : Aurélien Police
Avec cette nouvelle parue au Bélial', dans la collection "Une heure-lumière", Ken Liu s'est intéressé aux violences sordides pratiquées par les soldats et médecins japonais sur le peuple chinois lors de la Seconde Guerre Mondiale, et plus précisément aux horreurs de l'Unité 731. Il raconte comment deux scientifiques, dans un futur proche, mettent au point un moyen de voyager dans le temps et de découvrir enfin la vérité sur place. Seulement, ce procédé ne peut servir à chaque saut que pour un seul voyageur et il efface les traces du passé une fois celui-ci revenu.
Utilisant la forme documentaire, Ken Liu confronte et multiplie les points de vue, négationnistes contre pourfendeurs de la vérité et propose une analyse brillante et confondante de ce que signifie l'Histoire, le souvenir et la mémoire.

Citation du livre par un des personnages principaux (Pr Wei) :
"On a maintenant atteint la fin de l'histoire. Nous avons, ma femme et moi, écarté les récits effectués a posteriori, en offrant à tous l'occasion de voir le passé de ses propres yeux. A la place des souvenirs, nous disposons de preuves irréfutables. Au lieu d'exploiter les morts il faut dévisager les agonisants. J'ai vu ces crimes de mes propres yeux. Et cela, vous ne pouvez pas le nier."

Easy Money de David Simon
Editions Inculte / 2016 / 111p. / cover : Rémi Pépin

















Sherlock Holmes et le Fantôme de l'Opéra de Nicholas Meyer
Editions Archipoche / 2010 / 249p.


















-----------------------------------------------
STEPHEN KING

Blaze de Richard Bachman (pseudo)
La Tour sombre T.1 : Le Pistolero de Stephen King (Editions 84 - 1998)


-----------------------------------------------
GRAHAM MASTERTON

Le Diable en gris de Graham Masterton (Bragelonne, édition Stars - 2015)
Manitou de Graham Masterton
Wendigo de Graham Masterton (Bragelonne - 2009)
Magie indienne de Graham Masterton 
Corbeau de Graham Masterton 
La Vengeance du Manitou de Graham Masterton (Néo - 1985)
Le Djinn de Graham Masterton (Néo - 1985)
Les Puits de l'enfer de Graham Masterton (Néo - 1985)
Descendance de Graham Masterton (Bragelonne - 2008)
La Cinquième sorcière de Graham Masterton (Bragelonne - 2010)


-----------------------------------------------
TIM POWERS

Les Voies d'Anubis de Tim Powers (Bragelonne - 2013)
Le poids de son regard de Tim Powers (Bragelonne - 2013)


-----------------------------------------------
JIM THOMPSON

Rage noire de Jim Thompson (Rivages/Noir - 2004)